La construction du réseau routier dans notre pays

Ce qui s’est passé  ce jour-là. 

Le 13 juin 1738, la corvée royale finance la construction du réseau routier. En 1713, le conseil des Finances crée le corps des ponts-et-Chaussées afin de doter le pays d’un réseau praticable. Des ingénieurs et des dessinateurs sont recrutés pour cartographier le royaume. 

Pour financer ce système, le 13 juin 1738, sur proposition de l’intendant des Finances ORRY, un nouvel impôt en nature est crée. Il est appelé la « corvée royale de routes » et est considéré comme une taxe faisant partie de la taille. Tout homme en état de travailler doit participer à l’entretien ou à la création des routes. Chaque homme peut mener cette tâche en allant jusqu’à 18 kilomètres de son lieu d’habitation , distance qui sera ramenée à 09 kilomètres quelques années plus tard. 

Le travail étant très dur, l’ouvrier ne peut-être embauché plus de deux jours consécutifs sur les chantiers, et il ne doit pas travailler sur plus de deux toises (environ 3,5 mètres). 

Bien que très critiquée, cette mesure est très efficace et un réseau routier français praticable et fourni se dessine. Il favorise considérablement les échanges économiques.