Les multiples vies du Moulin Neuf

Le moulin Neuf
Les multiples vies du Moulin Neuf

Au fil du temps,l’histoire de ce moulin vous est contée par l’association du patrimoine historique de Guichen Pont-Réan.

Le Moulin de la Grésillonnais (ou Grézillonnaye), dit Moulin Neuf, se situe à environ 4 km au sud-est du bourg. Il se tient fièrement sur les berges du Canut, à 5 km en amont du Pont du Bignon, en aval du lieu-dit de la Grésillonnais et du moulin du Freu (à 2 km). Lors de sa construction, vers 1845, il s’appelait tout simplement le Moulin du Canut.

Comme de nombreux moulins à eau, sa vocation était la fabrication d la farine? Cette petite minoterie marchait par intermittence : c’est une chute d’eau qui, lors de la saison des pleines eaux, lui permettait de fonctionner. En 1861, afin de l’optimiser, M. De Talhouët projette de reconstruire ce moulin : il souhaite modifier le système de prise d’eau pour utiliser une plus grande partie de la chute. Il désire aussi remplacer le barrage par un canal de dérivation. La remise en état s’achève en 1870.

Mais le manque d’eau fait toujours défaut, et au début du 20e siècle, le moulin passe à la vapeur, avant son arrêt complet et la vente de tous les appareils en 1914. Alors, c’est de l’autre côté de la rivière, au village de la Monnerais aux Chausson, que se concentre l’animation avec les lavandières qui venaient utiliser les lavoirs qui existaient à cet endroit à ‘époque.

Contacts : deshayes-joel@orange.fr
http://aphgpr.wordpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *