Chanson de Guichen « air Vieux Poupoule »

1er couplet

Parlons donc un tout petit brin des braves gâs de Guichen. Quand a la fin de chaque jour aux filles ils font la cour. Ils s’en vont du côté de Laille se promener par les prés. Sur Bagatz y a de l’écho c’est vraiment rigolo. P’tite mignonne p’tite friponne. Viens Viens donc au bras de ton bon gâs Guichenas Ah ah’ p’tite mignonne p’tite friponne Viens; A la halte deux à deux se balader un peu (bis)

2ème couplet

Il parait que les gâs de Guignen sont tous de vrais malins. Pour vendre une bête au marché y a pas d’aussi câles. Avec ça pas des plus commodes quant il s’agit d »retablir l’ordre. Ce n’est pas chose très aisée quand ils se donnent une tripotée.  J’aimerais mieux me cavaler que d’être dans l’échauffourée. Viens Jean Pierre mon vieux frère Viens. V’là Mrs les Pandares qui Viennent nous mettre dehors. Ah ah!Viens Jean Pierre mon Vieux frère viens. Parce que si on restait J’aurais p’t’être un procès (bis) Continuer la lecture →

Depuis quand date le 1er Janvier?- Bonne année!

C’est Charles IX qui fixe le début de l’année au 1er janvier. En effet, lors d’un voyage dans les différentes parties du royaume, le roi de France constate que, selon les diocèses, l’année débute à divers moments: Noël à Lyon, le 25 mars à Vienne,le 1er mars ou encore à Pâques à d’autres endroits, ce qui provoque de multiples confusions. Alors, afin d’uniformiser l’année dans tout le royaume, il ajoute un article à un édit donné à Paris au début de janvier 1563 qu’il confirme à Roussillon le 9 août 1564. Concrètement, l’instauration du début de l’année au 1er janvier concerne surtout les magistrats, les lettrés et au premier chef les prêtres qui enregistrent les baptêmes. Cette réforme n’a en revanche que des impacts limités sur l’ensemble des français. Le 1er janvier a été choisi comme premier jour de l’année pour la première fois en 46 avant Jésus-Christ, par Jules césar. L’Église décide de l’adopter aussi en 352, car ce serait le jour de la circoncision de Jésus. Mais cette date ne s’impose pas et, jusqu’au XVIIe siècle, chacun fête la nouvelle année à la date qui lui plaît.

LE SONNET DE GUICHEN

Comme un bouquet bleu – vert posé sur un plateau, Le pays du « Vieux bourg » s’étend sous la verdure. Son chef est un clocher, ajoncs sa chevelure Qui, dès le soir tombat, paillète le côteau.

Si le mauve granit décore son manteau Vilaine et le Canut argentent sa ceinture ; Moulins, manoirs chenus, dentelles ou guipure, Couronnement de festons les fleurs de son berceau.

Là, dort le souvenir de la Bretagne antique Et l’on peut écouter sa complainte mystique Pareille au chant sacré des doux bardes gaulois.

Elle émeut les rochers en parlant de ses chaînes, Caresse dans le vent les coiffes d’autrefois Et conte sa légende au coeur tendre des chênes.

J.M. CHAUMEIL.

Du XVe au XXe siècle, une histoire qui remonte aux croisades

Le blé noir, dit sarrasin, n’appartient pas à la famille des céréales, mais celle des polygnacées (oseille, rhubarbe…). Cultivé en Asie dès le 15ème siècle, le blé noir fut introduit en France par les Croisés avant d’être popularisé en Bretagne par Anne de Bretagne.

Les utilisations du sarrasin sont très diverses. Continuer la lecture →

Voici un petit texte plein d’humour de Raymond Devos qui met en scène un médecin, un curé, un notaire et moi.

L’aut’jour, l’médecin, l’curé, l’notaire et moi. P’tit Louis étions en train de discuter de nos problèmes. J’dis : Lorsque j’étais instituteur, j’avais du mal à surveiller mes élèves, mais aujourd’hui je m’occupe d’abeilles qui se surveillent toutes seules. L’curé m’dit : Mais c’n’est pas votre rôle de surveiller l’abbaye, c’est l’mien. L’médecin lui dit: Comment? monsieur l’abbé, il faut vous surveiller, seriez-vous malade? J’dis : Oh! Arrêtez, votre histoire n’est pas claire. L’curé m’dit : je ne savais pas que vouliez faire clerc. L’médecin qui avait pris notre conversation en cours réplique : Mademoiselle Claire, j l’ai soignée il y a quinze jours. Serait-elle à nouveau souffrante? Mais j’lui avais prescrit de l’éther pour désinfecter ses plaies. Continuer la lecture →

Quand les Allemands prenaient Laillé pour Hollywood.

En octobre 1944, Pierre CRESSARD rapportait dans « Ouest-France » une tentative de mystification qui s’était déroulée à Laillé en 1942, au moment de l’avance allemande sur Moscou.

C’est sur les bords de la Vilaine devenue pour la circonstance la Moscova que les services de propagande allemande avaient décider de filmer la marche des nazis vers Moscou, dont la fin se faisait attendre. Continuer la lecture →

S’en prendre au temps, est-ce la bonne résolution?

Vous avez peut-être souvent envie de vous en prendre au temps qui prend un malin plaisir à virer du côté ou on ne le souhaite pas? Vous le regarderez d’un œil  amical lorsque vous saurez quels surprenants records les météorologistes ont enregistrés sur notre « bonne vieille planète » au cours des cent dernières années.

Vitesse du vent 416 km/h en 1934 (Etats-Unis) – Moyenne annuelle de 325 jours de pluies (Chili). Pas de pluie durant 14 ans (Iquique, (Chili) – Record mondial de froid -88° C (Vostok, Antartique).  Le grêlon le plus lourd: 1,9 kg (URSS) – Il fait bon chez nous non?

 

Bonne Année 2018

Bonjour à tous  les visiteurs.

Sortons bien emmitouflés au contacts des autres. PARLER de vive VOIX vaut beaucoup Mieux que ces S.M.S. sans paroles. Que cette nouvelle année vous apporte tous les Bonheurs que vous désirez. De la Joie pour avancer  en toutes circonstances. Du Plaisir à chaque rencontre qui bénéficie à Tous. Surtout RIRE le plus souvent possible. Le SOURIRE donne beaucoup à celui qui le reçoit. Bien perçu ! ce SOURIRE devient contagieux et peut rester en éveil très longtemps. Que la santé se maintient tout au long de l’année. Le président de l’Association.